2. Carences

 

     Avant de vous parler des carences* vitaminiques et minérales chez les boulimiques, nous allons tout d'abord vous rappelez quels sont les vitamines et minéraux essentiels à notre organisme et quels sont leurs rôles :

    - Les vitamines :

           Elles n'apportent pas d'énergie mais sont nécessaires au bon fonctionnement de notre organisme. Une alimentation équilibrée couvre nos besoins en vitamines. Les vitamines n'ont pas de valeurs nutritionnelles et ce sont des molécules actives en très faibles quantités et dont les carences* peuvent engendrer des maladies graves ou des dysfonctionnements.

Exemples de quelques vitamines essentielles à notre corps :


Vitamines  Rôles Sources
Vitamine A Antifatigue et anti-infectieux poisson, viandes, laitages, jaunes d'oeufs ...
Vitamine C antiscorbutique*, défenses immunitaires fruits (agrumes)
Vitamine D nécessaire à l'assimilation du calcium et du phosphore poisson, champignon, beurre, céréales ...
Vitamine B12 favorise la synthèse des protéines et leur intégration dans les tissus viande, lait, céréales, fruits & légumes

    Selon la tranche d'âge et le sexe, les besoins journaliers en vitamines varient. Lorsque l'apport est inférieur aux valeurs du tableau ci après, on considère que l'individu est en  déficience vitaminique, c'est à dire qu'il a une carence* en vitamine(s).

 Tableau des besoins journaliers en vitamines (unités différentes précisées) :

Vitamines Vit. A (E.R.) Vit. C (mg) Vit. B12(éq. niacine)
Adolescents 1000 60 à 100 3
Adolescentes 800 60 à 100

3

Femmes adultes 800 60 à 100 3
Hommes adultes 1000 60 à 100 3

Les quantités  journalières en Vitamine D sont difficiles à déterminer.

  - Les minéraux

      Les minéraux ne sont pas une source d'énergie, mais ils sont souvent incorporés dans les sructures cellulaires(membranes cellulaires, os ... ). Ils doivent être apportés par l'alimentation car l'organisme ne peut pas les fabriquer lui-même. Par ailleurs, les minéraux sont indipensables à l'activité hormonale* et enzymatique.

Exemples de quelques minéraux essentiels au bon fonctionnement de notre corps :

Minéraux Rôles Sources
Calcium

Croissance et minéralisation de l'os.

Coagulation du sang.                                                                                                                        Contrôle du rythme cardiaque.

Produits laitiers
Potassium

Contraction musculaire

Construction tissulaire

Maintient un équilibre électrolytique.

Café, cacao, levure, fruits secs ...
Sodium  Gérer les mouvements de l'eau dans l'organisme Sels, charcuteries, fromages ...
Magnésium

Réaction enzymatique.

Aide à l'activité cardiaque, cérébrale...

Chocolat, cacao, fruits secs et céréales
Fer

Composant du sang

Oxygénisation des organes

viandes rouges, poulet, fruits de mer
Phosphore

Minéralisation de l'os

Favorise les réactions enzymatiques

Présent dans beaucoup d'aliments

          - Tableau des besoins journaliers en minéraux ( en mg ):

minéraux  Calcium
Magnésium Fer
adolescent
1000 350 15
adolescente 1000 350 16 à 18
homme adulte
800 350 10
femme adulte 800 350 15 à 18

Ces vitamines et minéraux ne sont présents en quantités suffisantes que dans le cadre d'une alimentation équilibrée et saine. En effet, des déséquilibres alimentaires, tels que la boulimie peuvent entraîner des carences* en vitamines et minéraux et ces carences ont elles mêmes des conséquences plus ou moins graves sur l'organisme.

Ainsi, chez les boulimiques, les vomissements répétés peuvent entraîner de l'hypokaliémie, c'est à dire une carence en potassium ou encore de l'hypocalcémie , qui est une carence en calcium.

   - L'Hypokaliémie

            L'hypokaliémie est donc ici due à des vomissements répétés mais aussi due à des prises excessives de laxatifs et diurétiques qui peuvent accroître les pertes en potassium.L'hypokaliémie est susceptible d'entraîner les symptômes suivants  :


  • Asthénie (fatigue) 
  • Picotements du bout des doigts et des extrémités ainsi que du pourtour de la bouche et des narines
  • Soif intense
  • Nausées
  • Troubles digestifs à type d'iléus paralytique* (arrêt des mouvements du tube digestif)
  • Irritabilité
  • Crampes musculaires
  • Alcalose métabolique : trouble de l'équilibre acido-basique* dû à un apport excessif d'alcalins* comme les bicarbonates de soude (entre autres) ou à une perte importante d'acides.
  •  Polyurie (hypotonique) : sécrétion d'urine en quantité abondante, entraînant un volume urinaire supérieur à 2500 ml par jour.
Néanmoins, chez certains patients, elle est asymptomatique (n'entraîne aucun symptôme) essentiellement quand elle se développe progressivement.

   - L'Hypocalcémie

 On parle d'hypocalcémie lorsque le taux de calcium dans le sang baisse sous 2,25 mmole/L de sang.

La parthormone* et la Vitamine D sont les deux éléments permettant de maintenir un taux de calcium correct dans le sang, donc une carence* d'un de ces deux éléments pourrait aussi être à l'origine d'une carence en calcium.

En effet, le déficit en Vitamine D soit par défaut d'apport, soit par défaut d'ensoleillement ( la vitamine D peut être produite au niveau de la peau après exposition au soleil ) est la cause la plus fréquente d'hypocalcémie

.

Donc, chez les personnes boulimiques, l'hypocalcémie est due à un déficit vitaminique qui est lui même causé par de mauvais apports alimentaires.

    Cette carence en calcium peut entraîner

  • tétanie*,
  • oedème papillaire*,
  • convulsion* (hypocalcémies aigues),
  •  altérations cutanéeset dentaires  (formes chroniques, donc plutôt rares chez les boulimiques).  

   - L'Hypomagnésémie et l'Hypophostatémie:

   Ces deux carences, respectivement en magnésium et en phosphate sont plus rares puisque liés à la prise excessive de laxatifs (comme vu précédemment, ce moyen de "purge" après une crise est moins fréquent que les vomissements).

    - L'Hypomagnésémie

  L'hypomagnésémie se manifeste lorsque la magnésie (taux de magnésium dans le sang) est inférieure à 1.2 mg/ dL de sang. Chez les boulimiques, la cause est gastro-intestinale, plus précisément nutritionnelle car l'apport en magnésium est faible.

    L'hypomagnésie se manifeste par des signes cliniques qui sont les suivants :

  • neuromusculaires : signe de Chvostek*, spasme carpopédien (tétanie), crampes musculaires, fasciculations*, tremblements, faiblesse musculaire 
  • neurologiques centrales : convulsions*, nystagmus*, apathie*, délire, coma 
  • cardiaques : arythmies supraventriculaires* et ventriculaires, torsades de pointe*
  •     - L'hypophosphatémie

    Par définition, l'hypophosphatémie est une carence en phosphate dans le plasma*. Or le phosphate est un constituant de tous les tissus de l'organisme donc les conséquences peuvent être nombreuses et toucher plusieurs organes. Entre autres, on constate principalement :

    • signes d'encéphalopathie*
    • faiblesses et douleurs musculaires
    • atteinte des muscles respiratoires et cardiaques
    • altération des fonctions des globules blancs, rouges et des plaquettes
    • hypoglycémie*
    • trouble des fonctions rénales et hépatiques
    • ostéomalacie* (peut aussi être causée par une carence en Viatmine D) => Voir photo ci-dessous.
    • causé par une carence en viatmine D ou une hypophosphatémie

      Par ailleurs, on constate d'autres conséquences de carences lorsque celles ci sont associées :

    • Atteinte de la fonction neuromusculaire
    • Une hypotension orthostatique*
    • L'anémie*, c'est à dire une déficience en fer qui empêche le transport de l'oxygène dans le sang et qui entraîne de la fatigue, des palpitations cardiaques, des essouflements et des infections accrues.
    • Des hématomes causés par des déficiences qui amoindrissent la capacité du corps à se réparer lui même. De plus la pression sanguine basse et une grande perte de poids ralentissent la disparition des hématomes.

        Les carences* en vitamine A peuvent se révéler très graves. En effet, elles peuvent causer des maladies oculaires et même mener à la cécité*. De plus le le corps est moins protégé comme le montre le schéma ci dessous :

          - Enfin des carences* en vitamines et minéraux causent de plus ou moins graves problèmes aux machoîres :

     Tout d'abord, des carences en vitamines D et en calcium et des déséquilibres hormonaux provoquent des remontées acides et des enzymes de l'estomac qui entraînent  une décalcification des dents, une érosion de l'émail dentaire, des caries et/ou des gingivites. Ils peuvent être aussi à une mauvaise mastication des aliments. De plus, la présence de problèmes dentaires peut parfois indiquer la présence de problèmes cardiaques.

    Mais elles peuvent aussi entraîner un syndrome de l'articulation temporo mandibulaire qui est une arthrite dégénérative* à l'intérieur de la mâchoire (là où la mâchoire inférieure reste reliée au crâne) provoquant des douleurs, des maux de tête des problèmes de mastication et d'ouverture/ fermeture de la bouche. Ce syndrôme peut aussi être dû aux grincements de dents ( liés au stress ).  

     

    Condyle*

    Enfin, seulement chez les jeunes filles , une carence en vitamine D et en calcium peut mener à une ostéoponie* et à une ostéoporose* précoce.

    Conclusion

     

    Retour à la page d'accueil

    Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site